Les huiles essentielles peuvent-elles provoquer un avortement?

Publié le par Aurore

Bonjour à tous!

J'ai décidé d'écrire cet article pour informer au mieux.

En fait, lorsque l'on a un blog on peut voir ce que les gens tapent sur leur moteur de recherche pour en être arrivé à une des pages du blog; et en ce moment je vois de plus en plus de questions concernant l'ivg par les huiles essentielles, sur les risques des huiles essentielles lorsqu'on est enceinte et/ou comment provoquer un avortement.  

L'aromathérapie attire de nombreuses futures mamans, mais il faut être très prudents avec les huiles essentielles lors de la grossesse. Elles ne sont pas toutes sans danger. Par contre, toutes les HE sont déconseillées lors du premier trimestre de la grossesse. 

La diffusion reste le mode d'utilisation le moins dangereux à condition d'employer des huiles essentielles non toxiques par diffusion, toujours en respectant les doses.

Je vous invite au préalable vivement à lire certains de mes articles: Huiles essentielles et femmes enceintes et Les maux de la femme enceinte .

IMGP6650

Quelles sont les huiles essentielles dites abortives (susceptibles de provoquer un avortement)?

Voici quelques huiles essentielles contenant des cétones :

Absinthe - Armoise arborescente - Carvi - Cèdre de l’Atlas - Eucalyptus globuleux - Eucalyptus mentholé - Helichryse italienne - Hysope officinale - Lavande stoechade - Menthe poivrée - Menthe pouillot - Myrrhe - Romarin CT camphre - Romarin CT verbénone - Sauge officinale - Thuya - Vétiver.

- L'huile essentielle de sauge officinale est non seulement interdite à la femme enceinte, mais en plus elle est à utiliser avec beaucoup de prudence car elle est neurotoxique et abortive. Elle ne se vend logiquement jamais pure mais mélangée avec une huile végétale. (A ne pas confondre avec l'huile essentielle de sauge sclarée)

- L'huile essentielle de romarin à verbénone (Rosmarinus officinalis sb. verbénone) contient des cétones et est donc neurotoxique et abortive.

- L'huile essentielle de romarin à camphre (Rosmarinus officinalis L. camphoriferum) : idem que pour l'HE de romarin à verbénone.

- L'huile essentielle de persil (Petroselinum sativum) : neurotoxique et abortive à forte dose.

- L'huile essentielle de menthe poivrée (mentha piperita) est neurotoxique et abortive. Lien: L'huile essentielle de menthe poivrée , ainsi que les autres menthes sont déconseillées.

Voilà donc les huiles essentielles abortives les plus connues; pour le autres, consultez les autres articles sur les femmes enceintes. Les cétones, quant à eux, sont à manier avec la plus haute prudence en raison de leur neurotoxicité et de leur effet abortif.

Il faut savoir que de nombreux produits cosmétiques, tels que les crèmes, parfums, soins ou même certains gâteaux contiennent quelques gouttes d'huiles essentielles. Pour un néophyte, la lecture des étiquettes ressemble quelque peu à un périple. 

Les questions que l'on peut se poser

- Je suis enceinte de plusieurs semaines, voire de plusieurs mois et je viens de l'apprendre. Auparavant j'ai utilisé des huiles essentielles...que dois-je faire?

Déjà, vous devez savoir si l'huile essentielle peut être qualifiée de dangereuse lors de votre grossesse. Normalement, toutes les HE sont déconseillées lors des trois premiers mois de la grossesse. Arrêtez de les utiliser si les mélanges viennent de vous. Si il s'agissait de l'application d'une crème de jour vendue dans le commerce, ne paniquez pas. Dans cette crème, il y a sans doute 3 gouttes d'huiles essentielles qui se battent en duel... L'échographie devrait vous rassurer et surtout, essayez de vous calmer. 

- Je suis enceinte, presque à terme et je veux accoucher le plus vite possible pour X raisons avec l'aide des huiles essentielles qui sont dites abortives...

Ce n'est pas une invention, j'ai lu ce genre de questions sur des forums de discussion en cherchant de quoi faire cet article. NON, oubliez tout de suite cette idée. Il y a un véritable risque concernant la santé de votre bébé.

- Je suis enceinte, je ne veux pas de mon bébé et je voudrais utiliser l'huile essentielle de sauge officinale vendue mélangée avec une huile végétale, ou encore une autre HE dite abortive pour provoquer un avortement...

Encore une question trouvée sur un forum de discussion. Attention, il ne faut pas voir un avis personnel là où il n'y en a pas. A moins d'aller dans un hôpital ou un organisme spécialisé, il y a de très gros risques sur votre santé. Les huiles essentielles abortives sont souvent aussi neurotoxiques; donc pas seulement dangereuses pour votre foetus mais aussi sur vous.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à m'en faire part. Toutes les huiles essentielles ne sont pas déconseillées lors de la grossesse, mais pour certaines, restez vigilantes. Qui dit naturel ne dit pas forcément inoffensif...

A bientôt!

 

Commenter cet article

camille 26/07/2012


bonjour 


mon esthéticienne m'as passé un gel ou il ya avit du camphre dedans et je suis enceinte de 27 semaines quels risques pour mon bebe ? ça me fait peur !!

Nanou 28/08/2012


Bonjour,


Je viens d'apprendre que je suis enceinte, et j'ai malencontreusement  utilisé il y a quelques jours un mélange (fait maison) à base de sauge sclarée et de romarin verbénone... Je l'ai
appliqué sur le cuir chevelu.


Je l'ai appliqué alors que je n'étais pas encore au courant pour ma grossesse.


Y a-t-il une solution pour annuler les éventuels effets que ça a pu avoir sur ma grossesse? Merci d'avance!!

Nanou 31/08/2012


Merci beaucoup de m'avoir répondue ! OUF !!! :-)


Bonne continuation, j'adore votre blog !

marion 27/11/2012


bonjour,votre article est très interressant !


Auriez-vous un avis concernant le spray Puressentiel anti-poux?


J'utilise ce produit pour ma fille et moi .


Ayant fait 2 fausses couches depuis juillet je m'interroge quand à l'innocuité de ce produit.

Marion 11/12/2012


Bonjour et merci pour votre réponse!


Après avoir posté ce message ,j'ai quand même eu l'idée d'aller voir la notice( j'utilise ce produit tellement machinalement que je n'y avais pas pensé.)


Il est effectivement bien mentionné de ne pas l'utiliser en étant enceinte!


j'en avais tellement assez d'utiliser les produits chimiques de mon gentil pharmacien...mais j'aurais vraiment dû être plus prudente.


A bientôt.

Marion 11/12/2012


bonsoir,


je ne cherche absolument pas à trouver des réponses et ni à incriminer ce produit. 


Votre blog aura surtout servi à m' alerter sur le risque à employer des huiles essentielles :des gestes à ne pas banaliser au quotidien.


merci pour vos réponses.Marion

Alice 18/02/2013


Bonjour,


merci pour cet article très intéressant. Il est vrai qu'on peut vite avoir tendance à vouloir se soigner soi-même avec des HE, sans avis médical, sous prétexte que "c'est naturel" donc inoffensif
...



Pourriez-vous parler des huiles essentielles qui pourraient aider après une IVG ?
soulager les douleurs, l'état psychologique, aider le corps à s'en remettre ....


Merci d'avance,


Alice.

Alice 04/03/2013


Merci de votre réponse; excusez-moi pour la somme de questions
J'ai 28 ans, pas d'antécédants particuliers; je ne suis pas allergique aux HE.
J'ai lu vos articles sur les coups de blues, j'utilise parfois les HE de Petit grain Bigarade, d'Orange douce et de lavande quand ça va pas fort.
Physiquement, pas de problème, pas d'inflammation (ouf !). Seulement je pense à la "redescente" d'hormones de grossesse, peut-être que certaines huiles permettent que ça ne soit pas trop rude ?
Ou cette chute d'hormones ne se sentira pas ? J'ai avorté avec médicaments au début du mois. je me sens un peu triste, tout en sachant que c'était la meilleure solution et que j'aurai des enfants
plus tard.
Depuis je bois régulièrement de la sauge en infusion.

Julie 26/04/2013


Bonjour,


Je suis à 5 mois et demi de grossesse. Tout se passe super bien depuis le début. Je n'ai pas utilisé d'huiles essentielles depuis le début de ma grossesse alors que j'étais une fervente
utilisatrice auparavant. Je viens d'ailleurs de m'apercevoir que j'avais laissé plusieurs flacons dans ma tête de lit que j'ouvre très peu souvent. Et ce matin en l'ouvrant, je me suis aperçue
que ça sentait très fort. Cela fait d'ailleurs quelques temps que je sentais certaines odeurs à travers la paroi de la tête de lit. En même temps aucune trace de fuite liquide. Y a-t-il un risque
quelconque de malformation pour mon bébé? Il y avait notamment de la menthe poivrée et un le spray de 41 huiles essentielles de Puresssentiel.


Merci de calmer les angoisses parfois inconsidérées d'une future maman ;))


Et félicitations pour votre blog qui est très riche et très intéressant!!

Julie 26/04/2013


Merci beaucoup pour la réponse. C'est effectivement ce que j'ai fait. Et je confirme que mon odorat qui était déjà très sensible avant l'est encore plus depuis que je suis enceinte. Un simple
reste de vinaigrette sur la table me chatouille le nez à plusieurs mètres ;)